Conférences Lloyd Pye-Préalable

Il y a des personnes qui passent leur vie à chercher la vérité sur l’origine de l’humanité. Ils luttent contre la science officielle qui refuse de prendre en compte leurs découvertes ou leurs théories dans la mesure ou celle s ci ne sont pas compatibles avec l’histoire et les théories officielles érigées en dogmes (Darwinisme-Créationnisme- origine académique de l’homo sapiens, origine de civilisations au sortir du néolithique (Sumer-Egypte-Babylone-Grèce-Rome)

Quoi que la science officielle puisse nous dire il y a des découvertes qui la contre disent et qui se basent sur des faits et des découvertes réelles disponibles, vérifiables. Une de ces personnes est le regrette Lloyd Pye décède en 2013 d’un cancer fulgurant. Ce fut une grande personne avec un grand pouvoir de réflexion et de discernement dans sa recherche de la vérité.

Je souhaite vous présenter et vous faire partager son œuvre depuis son premier livre »Origine de l’Homme »

 

Pour cela passons en revue le compte rendu d’une de ses conférences en anglais sous-titrée en espagnol et que je vous traduis en Français (Ci –dessous)

//www.youtube.com/watch?v=TT8dxTuXfM8

Tout ce que vous savez est faux : Origines humains Lloyd Pye .1999

Traduction :

Comment l’homme est apparu sur la terre ? C’est de cela qu’on va parler.

On nous dit qu’on partage un héritage commun qui remonte entre 5 et 8 MA en arrière.

De l’être pensant nous avons trouvé des traces de différents primates qui marchaient debout  il y a environ 4 MA.

Les anthropologues en déduisent que nous sommes une division d’un ancêtre commun de la famille des primates qui remonte entre 5 et 8 MA. Nous savons qu’ils marchaient debout depuis 4 MA car il y a des preuves qui le démontrent il y a 3,5 MA.

Il y a plus de 3,5 Ma les traces de pas de Laetoli en Tanzanie Afrique découvertes par Mary Leakey et son équipe en 1978, dans des cendres solidifiées. On a une paire de traces larges et une plus petite. On pense qu’il s’agit d’un couple. Ces traces ne sont pas humaines mais différentes en plusieurs aspects. Mais elles sont assez humaines pour pouvoir dire que nous avons une station debout comme des bipèdes il y a 3,5 MA sans aucun doute. Cela est mesuré sur des cendres volcaniques ce qui est assez précis. Cette découverte est un miracle. On nous dit que ces êtres sont des pré-humains. C’est  ainsi que les nomment les anthropologistes qui  nous les représente avec un corps humain, mais des têtes pas humaines, des têtes de primates dans leurs traits et leurs formes. Car c’est à cela que ressemblent les crânes des pré-humains. Mais on a toujours les corps sous ce type de têtes et il s’agit d’u lavage de cerveau que nous recevons tous pour nous faire croire que ces êtres étaient des pré-humains car c’est ainsi que les appellent les anthropologues. Ils ne peuvent en aucun cas prétendre que ces cranes soient en aucune façon humains, mais ils laissent que le reste du corps ait un aspect humain très surprenant avec les mains qui, pendent sur la moitié du muscle de la jambe. La question c’est qu’on s’est moques de nous avec ces représentations et ces incohérences dont je vous parle. La question c’est que cette représentation n’a aucune réalité. C’est une incohérence.

 

Que nous dit la science officielle : Complement1

//www.hominides.com/html/references/empreintes-pas-laetoli-deloison.php

Les empreintes de pas de Laétoli, Tanzanie 
Footprints of Laétoli, Tanzanie

Des empreintes de pas datées de 3,5 millions d'années ont été mises au jour à Laetoli en Tanzanie. Trois empreintes successives de la piste GI sont étudiées à la lumière de la connaissance de l'anatomie du pied du chimpanzé et de l'homme actuel. Elles présentent des caractères non humains tels que l'appui en « varus » et l'abduction de 1'hallux. Elles pourraient avoir été faites par des hominidés du genre Australopithecus.

//www.youtube.com/watch?v=w1Lu4VggDH0

Evolution Laetoli Footprints

Dieu merci pour l'envie irrépressible de l'homme (et autres animaux) à plaisanter et jouer dans presque toutes les situations. Parfois, il paie de gros dividendes. Il a certainement en 1976, lorsque paléoanthropologue Andrew Hill et un collègue lançaient des excréments d'éléphant à l'autre en Laetoli, un site archéologique de hominidés en Tanzanie. Comme Colline plongea sur le chemin, il a trébuché sur ce qui se révèle être l'une des merveilles de trouvailles préhistoriques: un sentier d'hominidés FootPrints vieille d'environ 3,6 millions d'années. La majorité du site de l'empreinte Laetoli a été excavé en 1978. Jusque-là, les plus anciennes traces connues d'ancêtres de l'homme étaient des dizaines de milliers d'années. Mais ce sentier, quelque 80 pieds de long et conservés dans les cendres volcaniques à du ciment, avait été faite par quelques-uns des premiers hominidés debout-marche. Une séquence presque inimaginable des événements préservé ce paléontologue Ian Tattersall appelle un fossile du comportement humain - marche préhistorique.

 

 

//slideplayer.fr/slide/2735514/

Voir les diaporamas des théories officielles

 

Revenons à notre sujet :

Lucy tout le monde connait son histoire. Découverte au Bali (Bale) en Ethiopie en 1974 par Donald Johanson et son équipe

C’est un de premiers appelles pré-humains, Australopitheques.Ce qu’on sait d’elle avec les 40% de squelette  et l’effet miroir qui donne 80%.C’est beaucoup  plus de ce qu’on a trouvé avec d’autres fossiles, ce qui était incroyable. Elle faisait environ 1,20 mètres de hauteur, très petite par rapport à nous. Tous ses os sont beaucoup plus robustes que les nôtres. Par exemple les humérus sont beaucoup plus longs que les nôtres si on avait affaire à un humain de cette taille. Elle était beaucoup plus robuste s que nous dans chacun de Sos.

Elle a la tête d’un chimpanzé ce qu’on ne peut pas affirmer du reste du squelette mais d’autres squelette comme elle avec un crane de chimpanzé Ce qu’on sait, c’est qu’elle se déplaçait debout à cause de l’utilisation de l’articulation coxo-fémorale, de son pelvis et partie de l’articulation  du genou ; tout elles très humaines.

Donc nous savons que cette créature marchait sur ces deux pieds. Cela n’est pas discutable. Mais elle n’avait pas des os comme  le nôtres ou un bassin dans ce cas. Autre chose à faire ressortir Les gens qu’on a payé pour aller découvrir ces fossiles  pré-humains, ont été payes pour trouver des fossiles pré-humains !De ce fait ce qu’ils font c’est omettre des preuves là où ils vont, faisant que leurs trouvaille ressemblent à de humains et ils ont toujours des problèmes avec les bras, car tous les bras des pré-humains sont trop longs, d l’épaule jusqu’au coude en comparaison à nous. Ainsi si vous vérifiez ce qu’ils ont fait, c’est ignorer les s longueurs que devaient avoir le sabras pour obtenir l’aspect de bras avec le haut des doigts au niveau de la partie médiane des jambes, quand en réalité ces doigts doivent arriver au genou

Gardez cela en tête. Cela concerne la subtile pousse ? Mexico mentale, que l’on pousse sur nos têtes pour nous faire croire qu’ils racontent toute l’histoire réelle sur comment tout est arrivé. Ce furent donc le premiers Australopithèques et Lucy fut une de premières australopithèques afarensis Nous avons les types

Africanus

Robustas

et Boiseurs 

OK ?

On a basique ment une paire de chimpanzés et gorilles qui marchaient debout Pour l’apprécier regardez visages avec visages et la crête sagittale qui sur les gorilles sert à ancrer les muscles sur la partie supérieure de leur tête.

 

Que nous dit la science officielle ? Complément 2 

//fr.wikipedia.org/wiki/Australopith%C3%A8que

Australopithèque

Les Australopithèques forment un genre d'hominidés disparu ayant vécu entre environ 4,2 millions1 et 1 million d'années avant notre ère. Le genre Australopithecus (du latin australis, « du sud », et du grec ancienπίθηκος, píthēkos, « singe ») a été défini par Raymond Dart lors de la découverte d'Australopithecus africanus en 1924. Les Australopithèques présentent à la fois des caractères archaïques (cerveau peu volumineux) et des caractères évolués (denture proche de celle du genre Homo). Leur locomotion est généralement mixte, et associe une forme de bipédie à une capacité à grimper encore marquée. La lignée humaine est probablement issue d'une forme gracile ancienne d'Australopithèque.

//fr.wikipedia.org/wiki/Australopithecus_africanus

Australopithecus africanus

 

//fr.wikipedia.org/wiki/Paranthropus_robustus

Paranthropus robustus

Paranthropus robustus ou Australopithecus robustus est le nom d'un hominidé âgé de 2,2 à 1 million d'années.

//fr.wikipedia.org/wiki/Australopithecus_afarensis

Australopithecus afarensis

Australopithecus afarensis est une espèce éteinte d'Hominidé bipède ayant vécu en Afrique entre environ 4,1 et 3 millions d'années BP. Les principaux fossiles d'Australopithecus afarensis ont été découverts en Afrique de l'Est, principalement en Éthiopie, au Kenya et en Tanzanie.

Le nom du genre Australopithecus signifie « singe du sud ». Le nom de l'espèce fait référence à l'Afar, la région du nord-est de l'Éthiopie où ont été découverts les fossiles de Lucy en 1974 et de Selam en 2000.

//www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-lucy-australopithecus-afarensis/

La découverte en 1974, par Yves Coppens, Donald Johanson et Maurice Taïeb, d'un nouvel Australopithèque, Australopithecus afarensis, dans la dépression de l'Afar dans le nord-est de l'Éthiopie (site de Hadar), connu surtout sous le nom de Lucy, était exceptionnelle, avant tout par la conservation d'une grande partie de son squelette

 

//www.rtl.fr/actu/sciences-environnement/lucy-l-australopitheque-la-plus-celebre-du-monde-decouverte-il-y-a-41-ans-a-hadar-en-ethiopie-7780610420

Lucy, l'australopithèque la plus célèbre du monde, découverte il y a 41 ans à Hadar en Éthiopie

 

//www.hominides.com/html/ancetres/ancetres_australo.php

C'est lors d'une campagne internationale de fouilles dans l'Afar (Ethiopie) dirigée par Donald Johanson, Maurice Taieb et Yves Coppens que fut découvert l'un des plus célèbres fossiles au monde. 
Ce squelette d'australopithèque féminin fut baptisé Lucy.

 

//www.youtube.com/watch?v=bgSbjJIMNVU

Ajoutée le 11 mars 2012

"Lucy" a été découverte sur les hauts plateaux éthiopiens le 24 novembre 1974. Tandis que les scientifiques examinaient ses 54 os, ils écoutaient les Beatles chanter "Lucy in the Sky with Diamonds", spontanément, ils décidèrent de nommer leur découverte "Lucy", A l'époque, c'était le premier spécimen d'hominidé le plus vieux du monde. C'est pour cela que la découverte eut tant d'importance. Depuis il y en a eu d'autres, plus anciennes encore. Mais ceci est une autre histoire. "Lucy" avait environ vingt ans à son décès. Elle avait déjà pu avoir 6 à 8 enfants dont 4 à 5 n'auraient pas survécus à plus de 3 ans d'âge. L'âge moyen d'espérance de vie de cette époque ne devait pas dépasser 35 ans. Désolé de soumettre mes abonnés à cette 3e version, mais aucune des bandes sons des deux premières ne me convenaient. En voici une acceptable. Merci de votre attention.

 

Continuons avec Lloyd Pye….

 

Donc depuis 4 MA jusqu’à environ 2 MA on a une paire de chimpanzés et de gorilles qui marchaient debout, et c’est tout. Bien maintenant il y a 2 MA on a une transformation. On nous a enseigne qu’il s’agit d’une transition, que d’une façon ou d’une autre les Australopithèques ont sauté à la créature suivante qui est l’Homo Homo qui signifie homme en, latin. Vous verrez qu’ils sont plus ressemblants aux humains qu’aux Australopithèques que ce sont clairement des primates en marche bipède

 

Que nous dit la science officielle ? Complément 3

//fr.wikipedia.org/wiki/Homo_habilis

Homo habilis

 

Homo habilis (littéralement « homme habile ») est une espèce du genre Homo qui vivait il y a approximativement 2,5 à 1,5 million d’années en Afrique orientale et australe.

La diagnose de cette espèce fut faite par Louis Leakey, Phillip Tobias et John Napier en 1964, à la suite de la découverte en 1960 de fossiles en Tanzanie.

//fr.wikipedia.org/wiki/Homo_erectus

 

 

Homo erectus

Homo erectus est un représentant fossile du genre Homo qui a vécu en Asie centrale et orientale au Paléolithique inférieur, entre plus de 1,5 million d'années et moins de 100 000 ans avant le présent. Les plus anciennes traces de foyers impliquant la maîtrise du feu datent d'environ 400 000 ans et lui sont généralement attribuées. Avant les années 1980, le taxon incluait également des fossiles africains aujourd’hui attribués par beaucoup de chercheurs (mais pas par tous) à Homo ergaster .

Homo erectus signifie littéralement « homme dressé, droit » en latin : ce nom binominal d'espèce est un héritage historique lié à la description du fossile de Pithecanthropus erectus par Eugène Dubois en 1894. Il s'agissait alors du plus ancien ancêtre bipède connu d'Homo sapiens, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui.

Homo erectus comporte un certain nombre de variantes régionales qui ont été considérées comme des sous-espèces à l'origine, dont le pithécanthrope et le sinanthrope, ce n'est plus le cas aujourd'hui.

Confortés par la publication controversée en 2013 des analyses du 5e crâne de Dmanisi (D4500) en Géorgie, certains chercheurs croient que des espèces d’hominidés auparavant identifiées comme des espèces distinctes, dont Homo ergaster, Homo heidelbergensis, Homo rudolfensis et peut-être Homo habilis, pourraient toutes être rattachées à Homo erectus5.

 

//fr.wikipedia.org/wiki/Homme_de_N%C3%A9andertal

Homme de Neandertal

 

L'homme de Neandertal ou Néandertalien est un représentant fossile du genre Homo ; il a vécu en Europe et en Asie occidentale et centrale au Paléolithique moyen, entre environ 250 000 et 28 000 ans avant le présent. Depuis sa découverte, les hypothèses émises à son sujet reflètent les préjugés du moment : longtemps considéré comme une sous-espèce au sein de l'espèce Homo sapiens et nommé en conséquence Homo sapiens neanderthalensis, il a été ensuite considéré par la majorité des auteurs comme une espèce indépendante nommée Homo neanderthalensis. Un séquençage partiel de l'ADN nucléaire néandertalien effectué en 2010 a conduit les auteurs à envisager un « flux de gènes » ancien entre les hommes de Néandertal et les êtres humains anatomiquement modernes d'Eurasie. Toutefois ce résultat fait encore l'objet d'un vif débat au sein de la communauté scientifique, surtout en ce qui concerne son interprétation.

Premier homme fossile reconnu, contemporain mais distinct de l'Homme actuel, l'homme de Néandertal est à l'origine d'une riche culture matérielle appelée Moustérien, ainsi que des premières préoccupations esthétiques et spirituelles en Europe (sépultures). Après une difficile reconnaissance, l'homme de Neandertal a longtemps pâti d'un jugement négatif par rapport à l’Homo sapiens. Il est encore considéré dans l'imagerie populaire comme un être simiesque, fruste, laid et attardé. En fait, les progrès de l'archéologie préhistorique et de la paléoanthropologie depuis les années 1960 ont révélé un être d'une grande richesse culturelle, plus robuste que l’Homo sapiens, avec un cerveau légèrement plus volumineux en moyenne.

De nombreux points restent encore à élucider concernant notamment la date de son apparition ainsi que la date et les causes de son extinction après plus de 250 000 années d'existence. Certains outils découverts à Gibraltar et attribués aux Néandertaliens pourraient dater de 28 000 ans avant le présent (cf. infra). Toutefois une étude parue dans la revue Nature en 2014, basée sur des datations par le carbone 14 effectuées selon un protocole amélioré, indique qu'ils pourraient avoir disparu il y a environ 40 000 ans.

 

//fr.wikipedia.org/wiki/Homme_de_Cro-Magnon

Homme de Cro-Magnon

 

« Homme de Cro-Magnon » désigne initialement un fossile d'homme préhistorique découvert dans le site de l'abri de Cro-Magnon aux Eyzies-de-Tayac (Dordogne, France), lieu auquel il doit son nom (cros veut dire creux en occitan).

Par extension, cette expression a longtemps désigné tous les représentants de l'espèce Homo sapiens ou « Hommes modernes » arrivés en Europe au Paléolithique supérieur entre 43 000 et 12 000 ans avant notre ère. Cette deuxième acception est aujourd'hui dépréciée et a tendance à tomber en désuétude dans la littérature scientifique.

 

 

Revenons à Lloyd Pye :

Pourquoi ce n’est pas une transition ?

Il faudrait 20 ou 30 changements successif pour arriver de l’un à l’autre ! C’est un changement de la nuit au jour ! C’est un changement brusque et soudain qui place d’un seul coup les homos sur la terre.

Donc on a les homos :

Homo Habilis

Homo erectrus

Homo  Archaique

Homo Neanderthal

Homo Cro magnon/Sapiens(Nous) 

 

 

 

 

 

 

Si nous rétrocédons dans le temps en passant par Neandertal jusqu’à Australopithèque, aucun ne nous ressemble ! En rien !

Les australopithèques ont environ 4 Ma jusqu’à 2 MA avec quelques superpositions et soudainement il y a seulement 120.000 ans nous apparaissons par un simple coup de baguette magique

En un rien de temps nous devenons un être à jamais auparavant. Les os de toutes les créatures précédentes sont beaucoup plus  gros que les nôtres, comme l’étaient ceux de »Lucy et dans chaque façon ou ils changent ou se différentient ils n’avaient pas de véritable s fronts. Leurs fronts allaient vers l’arrière depuis leurs énormes arcs supercillaires. Nous avons un joli front sans arcs supercillaires, de grands yeux sans s vision périphérique alors que les australopithèques avaient des yeux primitifs. De grandes et amples entrées nasales qui indiquent u grand nez très plat. Nous avons quelques petits os élevés qui collent notre engez au visage .Nous avons de petites cavités nasales rectangulaires, une vision  nocturne très faible. Des changements drastiques ont eu lieu !

Leurs mandibules supérieures dépassaient le visage. Les nôtres sont aplaties vers l’intérieur.

Rien qui nous ressemble.

La vue d profil nous montre le degré de changement alarmant. Des proéminences sans menton, des proéminences encore plus prononcées sans menton et tout à coup, une bouche aplatie avec un joli menton

Regardez ici les changements :

Australopithèque

Homo Erectus

Cro-Magnon

 

Si on regarde les corps entiers

Voici l’homo erectus appelle lake Turkana boy

 

Que nous dit la science officielle ? Complément 3

//fr.wikipedia.org/wiki/Gar%C3%A7on_de_Turkana

Garçon de Turkana

Le « garçon du Turkana » ou « garçon de Nariokotome » est le surnom donné au fossile KNM-WT 15000, le squelette presque complet d'un hominidé mort très jeune au Pléistocène inférieur, il y a environ 1,5 million d'années. Ce spécimen est le squelette humain le plus complet jamais trouvé pour cette période. Il est attribué à Homo ergaster ou à Homo erectus, l'espèce H. ergaster n'étant pas reconnue comme une espèce différente d'H. erectus par certains scientifiques.

Le squelette fut découvert en 1984 par Kamoya Kimeu, un membre de l'équipe dirigée par Richard Leakey, à Nariokotome près du lac Turkana au Kenya.

L'âge au décès de l'individu fut d'abord estimé à 12 ans3. Les études ultérieures ont livré des estimations allant de 7,5 ans à 15 ans. Une étude scientifique publiée en 2010 par R.R. Graves et ses collègues suggère un âge de 8 ans. La taille qu'aurait atteint l'individu à l'âge adulte était initialement estimée à 1,85 m. La nouvelle analyse de R.R. Graves et ses collègues a réévalué cette taille à la baisse, avec une taille adulte estimée à 1,63 m. Ce nouveau résultat est basé sur le fait que les modalités de croissance chez H. ergaster étaient différentes de celles de l'homme moderne : H. ergaster aurait eu une poussée de croissance plus courte.

La forme du bassin du fossile a permis de déterminer qu'il s'agissait d'un individu mâle.

 

//planet.uwc.ac.za/nisl/scientific_methods/attachments/bahn_turkana_boy.pdf

Turkana Boy: A 1.5-Million-year-old Skelet

 

 

Revenons à Lloyd Pye

 

Ce type a 12 ans d’Age

Ses molaires sont encore absentes, mais déjà il mesure 1,6 mètres aurait dû avoir une hauteur entre 2m et 2,15 m

On ne sait pas comment ils grandissaient mais déjà à 12 ans la créature est physiquement robuste .Chacun de ses os à 12 ans était plus robuste, plus gros et fort que n’importe lequel des os de Arnold Schwarzenegger aujourd’hui !

Regardez la longueur de la ; partie supérieure des bras

Quelle est la question avec ces fossiles ?

Pourquoi ils sont si robustes ?

Vos os varient en fonction de la tension que vos muscles peuvent generer. Vos os doivent supporter la tension que vos muscles peuvent générer, autrement vos muscles cassent vos os !

Donc quand nous voyons des os de ce type on est en train de voir une créature très puissante

Que voit-on ? Des os de primates terriens. De simples primates terriens !

C’est ainsi qu’on a construit le pyramides d’Egypte, avec des gorilles, des chimpanzés incroyablement forts en comparaison nous ou aux primates de 5 à 10 fois, kilo par kilo. Pratiquement, ils pouvaient marcher à la naissance. Tous ceux qui ont une mascotte singe savent de quoi je parle !

Ici voici un chimpanzé, sans poils suite à une maladie, ce qui, permet de voir sa musculature. La force de ces êtres est étonnante.

Avec un tel chimpanzé come celui-ci, pas un gorille, le mettre dans une chambre en lutte à mort avec Myke Tyson.En 2 ou 3 minutes le chimpanzé sortirait de la chambre. Peut-être qu’il aura perdu une oreille ou deux mais le chimpanzé sort de la chambre ! Prenez en compte la force d’un chimpanzé Cela n’a rien à voir avec celle d’un humain.

La même chose pour les néanderthaliens supposes proches de nous depuis peu.la comparaison entre les phalanges de tels néanderthaliens et humains. La comparaison entre les os des pouces néanderthaliens et humains. Très différents ; aucune similitude. Et malgré tout ils supposent et affirment que nous procédons de ces types !

Pourquoi ? Parce qu’ils doivent nous expliquer en termes terrestres, comprendre que la science est têtue, ils se prennent à leurs propres toiles, ils doivent expliquer tout en termes terrestres. Ils ne peuvent pas accepter le concept d’une intervention externe quelle que soit l’origine extraterrestre ou divine !

Donc ils nous donnent des explications comme celle-ci pour faire coïncider les faits qui ne supportent absolument pas leurs conclusions !

Que nous dit la science officielle ? Complément 4

//www.youtube.com/watch?v=Tac73B-IN0c

LUCY, NEANDERTHAL, CRO-MAGNON - Ce n’est Pas Sorcier

A la recherche de nos ancêtres et de leur mode de vie, nous visitons la maison de Cro-magnon. En compagnie d'archéologues, Fred et Jamy nous font découvrir les gestes quotidiens des premiers hommes : la peinture, la chasse, la taille des silex, la confection des vêtements, la fabrication des armes. Nous apprenons les différentes étapes de l'évolution de l'homme et la manière de dater une découverte archéologique.

 

//www.youtube.com/watch?v=S0-6syqOxdU

LES HOMMES PREHISTORIQUES - Ce n’est Pas Sorcier

 

Ajoutée le 4 déc. 2015

Fred, Jamy et Sabine nous racontent l'histoire des premiers hommes qui vécurent sur notre planète. Ils sont à Tautavel, près de Perpignan, où en 1971, une équipe d'archéologues a découvert le crâne d'un homme vieux de 450 000 ans. Quand et comment les premiers hommes apparaissent-ils dans l'histoire de notre planète ? Pourquoi pense-t-on que le berceau de l'humanité se trouve en Afrique ? A quoi ressemble l'Homo habilis ? Comment vit-il ? Les Homo ergaster sont de grands voyageurs. Jusqu'où sont-ils allés ? Pourquoi en Europe Homo erectus s'est-il progressivement transformé en homme de Neandertal ? Comment Homo sapiens a-t-il remplacé Neandertal ?

 

//www.youtube.com/watch?v=p1UKVXA25EM

C'est pas sorcier -NEOLITHIQUE, UN TOURNANT POUR L'HUMANITE

Ce n’est pas sorcier, le magazine de la découverte et de la science.

Tout ce que nous sommes aujourd'hui, nous le devons aux hommes qui vécurent au Néolithique. A la frontière entre préhistoire et Histoire, ces hommes ont construit les premières maisons, ils ont inventé l'agriculture, l'élevage, la céramique... Grâce à leurs progrès, on assiste à une véritable explosion démographique : de 50 millions d'hommes sur la planète, on passe à 500 millions à la fin du Néolithique !
Fred, Jamy et Sabine nous expliquent à quel point l'incroyable pas que franchirent ces hommes dans l'histoire influence encore notre manière de vivre

   A suivre!

Prochainement des révélations !