Par Michel-Ange — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=280349

Dieu existe-il ? L'Univers a-t-il été créé par hasard ? Vous cherchez une réponse ? 

Alors parlons-en !

L’univers est-il compréhensible à l’esprit humain ?

Est-il intelligible et présente-t-il des lois et des règles de fonctionnement ou est-il totalement chaotique et sans but ?

Vivons-nous dans un univers fruit du Hazard ou dans un univers fruit d’une volonté au langage mathématique qui a règle toutes les constantes  universelles pour permettre l’émergence de la vie et ensuite de la conscience ?

Les constantes cosmologiques au nombre de vingt (exemple la vitesse de la lumière ou la masse des différentes particules) sont des valeurs qui calibrent l’univers.

Changer une de ces constantes et tout l’édifice s’écroule, l’univers disparait. Les lois physiques sont très spécifiques et ajustées très précisément afin d’avoir la possibilité de l’apparition de la vie.

Cela ne peut pas être le fait de la chance !

Ces ajustements soulèvent au moins la possibilité de l’existence de dieu.

Les découvertes de la science et de la physique et des mathématiques en particulier semblent prouver que l’univers  est règle, harmonieux. (Exemple : Le nombre d’or)

Mais alors peut-on trouver les preuves de cette harmonie ce cette volonté de création aboutie ?Peut-on lire dans le vivant et dans l’infiniment petit un code une écriture qui a précède et articule  tout cet agencement ?

 

Prenons la situation actuelle de l’univers et la pyramide de la complexité de l’univers tel que nous le connaissons.

  • Pyramide complexité

    Par Félix Pharand — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6366756

La pyramide de la complexité est un schéma classifiant, sous forme de pyramide, les différentes structures connues de l'Univers, des plus simples (à la base) aux plus complexes (au sommet).

La pyramide de la complexité sert à circonscrire le champ d'étude des disciplines, ce qui aide à décrire le fonctionnement et les liaisons entre les branches de la connaissance humaine.

La connaissance humaine de la complexification du vivant  pose les questions suivantes :  

Que sommes-nous ?

D’où venons-nous ?

Ou allons-nous ?

Comment la vie est-elle apparue sur terre ?

Comment l’homo sapiens est apparu dans ce long processus de complexification.

Depuis deux siècle les évolutionnistes et créationnistes s’affrontent sur ces sujets

Depuis Darwin  la science dogmatique a adopté la théorie de Darwin et les paléontologistes  les premiers ont bâti toute une argumentation basée sur les soi-disant fossiles pour établir l’origine de l’homme à partir d’un ancêtre commun au divers pré humains simiesque. Des biologistes se sont mobilisés pour faire remonter l’origine du vivant à la soupe  primitive.

Mais les découvertes récentes dans de nombreuses disciplines scientifiques  viennent jeter le trouble sur les théories officielles et donnent un nouvel éclairage à l’ origine de tout.

Si par exemple la théorie de l’évolution reste aujourd’hui la théorie officielle au sein de la science c’est uniquement  parce que c’est la seule  explication naturelle possible concernant  l’origine de la vie et non pas parce qu’elle a été prouvée scientifiquement.

On peut désormais lister les innombrables preuves sous formes de lois qui régissent  le fonctionnement de l’univers. L’univers est mathématique, géométrique, ordonne, calibré.

Cette volonté mathématique affichée est incompatible avec le hazard. Prenons le nombre d’or

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_d%27or

https://fr.wikipedia.org/wiki/Suite_de_Fibonacci

  • By HB (File:Image-Golden ratio line.png (PNG version)) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

    La proportion définie par a et b est dite d'« extrême et moyenne raison » lorsque a est à b ce que a + b est à a, soit : lorsque (a + b)/a = a/b. Le rapport a/b est alors égal au nombre d'or.

 

Cette divine proportion se retrouve dans la construction des fleurs, des feuilles des arbres, des plantes, des coquillages, des animaux,  dans les proportions des êtres humains, la forme des ouragans, la forme des galaxies spirales…etc.

L’homo sapiens la utilisé dans la construction des plus anciens monuments des civilisations disparues, dans nos édifices sacres et dans la peinture  l’architecture et la sculpture.

  • By L. Shyamal (Own work) [CC BY-SA 2.5 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5)], via Wikimedia Commons

    Adolf Zeising appuie sa théorie sur des exemples naturels incontestables. Un tournesol présente une figure où apparaît la suite de Fibonacci, ainsi que la spirale d'or.

  • By Jean-Luc W (Own work) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

  • By Max Ronnersjö (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

    Detail of Aeonium tabuliforme showing the multiple spiral arrangement (parastichy)

  • By Fingalo (Own work) [CC BY-SA 2.0 de (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/de/deed.en)], via Wikimedia Commons

    Le théâtre d'Épidaure contient deux séries de gradins, l'une de 21, l'autre de 34, deux nombres consécutifs de la suite de Fibonacci dont le rapport est proche du nombre d'or.

  • Credit: NASA/NOAA GOES Project

    Hurricane Irene Reaches New York City

 

Récemment en 2010 on a découvert  la proportion du nombre d’or dans des objets quantiques, c’est-à-dire dans les pièces originales de l’édifice de la nature.

 https://www.sciencedaily.com/releases/2010/01/100107143909.htm

Les chercheurs ont pour la première fois observé une symétrie nanométrique cachée dans l'etat solide de la matière. Ils ont mesuré les signatures d'une symétrie montrant les mêmes attributs que le nombre d'or célèbre de l'art et de l'architecture

Cela met définitivement à bas les théories d’un monde aléatoire et semble prouver une nouvelle fois un dessein intelligent en tant que preuve définitive.

Par ailleurs les avancées dans l’étude de l’ADN montrent qu’il est un langage complet. En effet à partir de 4 nucléotides on forme 20 acides aminés .A partir de ces 20 acides aminés on forme environ 100000 protéines. Même si on ne sait pas lire l’ADN, il possède toutes les caractéristiques d’un langage. Le langage de la vie ? Le créateur a laissé un témoignage de son existence dans l’ADN de tout être vivant. L’information qui est structurée dans l’ADN pointe vers un designer possédant une intelligence.

 

Alors que penser qui croire, les athées  ou les agnostiques qui ne nous apportent aucune preuve de l’inexistence d’un Dieu créateur ou les scientifiques qui au vu de leurs découvertes sont à même de mettre définitivement les théories des évolutionnistes au rancard preuves  a l’appui et qui étant parfois athées se convertissent au théisme  qui admet l'existence d'un Dieu unique et personnel comme cause transcendante du monde``.

 

IL ne s’agit pas de vous demander de choisir, mais je me propose de vous présenter un film qui rassemble toutes ces dernières découvertes et fait la synthèse des théories actuelle pour aboutir à une conclusion que je vous laisse le soin de découvrir.

Ensuite que vous soyez croyant ou non laissez votre raison  vous souffler la bonne réponse ?

The Signs - Le Film (Complet) | HD | Les Signes de l'Existence de Dieu

 

L’ univers

Le Big Bang

Il y a 15 milliards d’années se produisait une puissante explosion qui est à l’origine de l’univers à laquelle on a donné le nom de Big Bang.
Au début du 20ème siècle les scientifiques considéraient que l’univers était figé et qu’il existait depuis toujours, ce modèle était appelé le modèle stationnaire.
Plusieurs découvertes ont permis d’écarter ce modèle au profit du modèle appelé Big Bang:
– l’expansion de l’univers mise en évidence par l’astronome Edwin Hubble en 1929
– le fond diffus cosmologique: rayonnement éléctromagnétique issue de l’explosion du Big Bang
– la proportion des éléments légers: hélium et hydrogène
– le second principe de la thermodynamique: si l’univers existait depuis toujours il devrait être en total désordre or ce n’est pas le cas notamment avec l’existence ordonné du système solaire

A noter qu’Albert Einstein a fait une erreur dans les équations de la relativité générale, à ne pas confondre avec la relativité restreinte découverte par Henri Poincaré et plagiée par Albert Einstein.

Toute la matière ainsi que l’espace et le temps ont été créés lors du Big Bang.

1. Tout ce qui a commencé à exister à une cause
2. L’univers a commencé à exister (Big Bang)
3. Donc l’univers a une cause

La cause de l’univers

La cause doit être immatérielle et non soumise à l’espace et au temps.

Cette cause peut-être soit:

  • un objet abstrait
  • un esprit non physique

Un objet abstrait n’a pas la capacité de créer quoique ce soit: par exemple lois physiques décrivent des relations mais ne créent pas d’objets.
L’esprit non physique quant à lui a un pouvoir créateur, cet esprit non physique nous l’appelons généralement Dieu.

Qui a créé Dieu?

Cette question revient souvent si Dieu existe alors qui a créé Dieu?
Si l’on raisonne ainsi on peut remonter infiniment et chercher la cause de la cause de la cause…
Un moment il faut bien remonter à une cause initiale qui n’a pas de cause qui est Dieu.

Les constantes physiques de l’univers sont ajustées d’une manière très précise: la vie ne pourrait pas exister si une variation mineure survenait.
L’univers ne peut pas être le fruit du hasard.

La théorie des multivers

Certains scientifiques expliquent l’existence de notre univers ordonné par des lois physiques en disant qu’il existe un très grand nombre d’univers et que celui dans lequel nous vivons possède exactement des constantes physiques ajustées de manière très précise exactement comme il faut, c’est la théorie des multivers (multiples univers).
Aucune preuve des multivers n’existe.
Par ailleurs l’existence de multiples univers, qui reste à prouver, n’exclut pas l’existence de Dieu.

Le nombre d’or

La nature (ex: pétales d’une fleur) est régie par des lois mathématiques(suite de Fibonacci).
Le nombre d’or (=1,618…) également appelé l’empreinte de Dieu ou encore divine proportion se retrouve dans l’ADN, le corps humain, l’univers…et également à l’échelle microscopique.

La théorie de l’évolution

La théorie de l’évolution du naturaliste Charles Darwin affirme dans son livre L’origine des espèces publié en 1859 que les différentes espèces vivantes sur Terre sont apparues à la suite d’un grand nombre de transformations au cours du temps à partir d’un ancêtre commun. Ces changements seraient le fruit du hasard.
Cette théorie est le fondement de la théorie matérialiste et athée.

L’origine de la vie

Comment est apparue la première cellule vivante? Darwin n’apporte pas de réponse à cette question.

La théorie de la génération spontanée prétend que des êtres vivants peuvent provenir de matière inerte (ex: mouches de morceau de viande, grenouilles de boue…).
Cette théorie a été réfutée par le biologiste français Louis Pasteur.

Toutes les expériences qui ont tenté d’apporter une réponse à l’origine de la vie se sont soldées par un échec.

La cellule

La cellule est la plus petite unité vivante. Celle-ci possède une très grande organisation et une complexité qui ne laissent de place au hasard.
La probabilité pour qu’une seule protéine se forme par hasard est de un sur 10 puissance 164, un divisé par 1 suivi de 164 zéros, autant dire pratiquement impossible.

L’ADN

James Watson et Francis Crick ont découvert la structure de l’ADN, support de l’information génétique d’une cellule, en 1955.
A la suite des différentes découvertes sur l’ADN et la complexité qui l’entoure, Francis Crick et Anthony Flew ont conclu que la vie n’a pas pu être le fruit du hasard mais d’une intelligence.

L’homme a 98% d’ADN en commun avec les singes et 50% avec les bananes ce qui ne signifie pas pour autant que nous avons un ancêtre commun avec les bananes ou les singes mais plutôt que comme un architecte utilise les mêmes matériaux pour construire différentes structures, Dieu utilise un code similaire pour créer ses différentes créatures.

L’ADN code un langage (lettres, mots, phrases). Il est comme un programme informatique.
Tout comme un programmeur est à l’origine d’un programme, une intelligence est à l’origine du programme de l’ADN.

Dans un chapitre intitulé Difficultés sur la théorie, Darwin explique que si on démontre qu’un organe complexe n’est pas le résultat d’une succession de modifications alors sa théorie s’effondrerait.

La série de gènes minimum

Sur une bactérie les scientifiques ont montré qu’on ne pouvait pas avoir moins de 200 gènes voire 400 gènes. Or d’après la théorie de l’évolution on devrait commencer avec aucun gène et progressivement arriver à un nombre de gènes plus grand.

Les lois de Mendel

La théorie de l’évolution est basée sur la sélection naturelle (seules les espèces qui ont acquis des caractères particuliers peuvent survivre et avoir une descendance) et les mutations.

Elles montrent que ce ne sont pas les caractères acquis qui sont transmis d’une génération à une autre mais des gènes.

Les mutations

Ce sont des altérations ou distorsions qui se créent dans l’ADN dues à des radiations ou des actions chimiques.
Les mutations ont des effets négatifs et n’ont jamais produit d’effet bénéfique, une mutation n’ajoute pas de nouvelle information génétique, aucun nouvel organe ne peut apparaître suite à une mutation.
Richard Dawkins, défenseur de la théorie de évolution, reste silencieux devant cette question.
Celui-ci rejette l’idée de Dieu un jour tout en admettant la possibilité d’un design intelligent un autre jour…

La paléontologie

La paléontologie est la science des fossiles.
Ceux-ci sont censés prouver la théorie de l’évolution à travers la prétendue découverte de fossiles correspondant à des êtres vivants de plus en plus complexes avec des liens d’évolution entre eux.
Les fossiles les plus anciens datent de l’époque du cambrien, il y a 500 à 530 millions d’années. Ces fossiles sont ceux d’animaux d’espèces différents.
Ces espèces sont donc apparues brusquement et au même moment sans ancêtre commun.
Darwin admet lui-même qu’une telle découverte invaliderait sa théorie.
Si la théorie de l’évolution était vraie on devrait trouver un grand nombre de fossiles avec des liens entre eux montrant les transitions mais ce n’est pas le cas.

Le singe et l’homme

Les évolutionnistes n’ont pas hésité à fabriquer de faux fossiles pour essayer de prouver un lien entre le singe et l’homme (Neandertal en 1856, Piltdown en 1912, l’homme de Nebraska en 1922, Ramapithèque en 1964).

Malgré toutes ces évidences, la théorie de l’évolution est systématiquement présentée à l’école et dans les médias comme un fait scientifique prouvé.

Non seulement la théorie de l’évolution de Darwin n’est pas prouvée scientifiquement mais cela va même plus loin: la science démontre qu’elle est fausse.

Finalement il n’y aura pas de deuxième partie contrairement à ce qui avait été prévu initialement.
Le documentaire se termine par plusieurs témoignages de musulmans sur les miracles du Coran.

On oppose souvent foi et science. Ce documentaire montre clairement que les deux sont non seulement parfaitement compatibles mais qu’une connaissance approfondie de la science mène à la foi.

Il sera très difficile pour un athée qui est en plus attaché à la science de rejeter l’existence d’une intelligence à l’origine de l’univers et de la vie sur Terre.

Excellent documentaire à voir!

 

Original de ce texte sur:

http://message-universel.info/blog/2013/10/24/the-signs-les-signes-de-lexistence-de-dieu/

The signs: les signes de l’existence de Dieu