Objets et technologies transformés en roches.

Introduction

Est-il possible que nous puissions trouver les empreintes dans les roches, des anciennes technologies des civilisations planétaires ayant totalement disparu il y a des milliers ou des millions d’années suite à des catastrophes récurrentes sur la terre.

Est-il possible que ces traces ou empreintes nous révèlent une science, des techniques, des moyens de construction aussi avances ou supérieurs aux nôtres ?

Cette question et la réponse qu’on peut y apporter  est d’une vitale importance pour essayer d’obtenir le bout du fil d’Ariane qui peut  nous mener à la plus grande découverte archéologique de notre temps. Celle qui changera l’histoire de l’humanité et lui permettra peut-être d’échapper a une fin programmée  car cyclique.

Mais ,commençons par des choses qui vous sont familières.

 On trouve sur toute la planète des arbres et des troncs d’arbres pétrifies.

//fr.wikipedia.org/wiki/Bois_p%C3%A9trifi%C3%A9

Le bois pétrifié (du grec petro signifiant « pierre », littéralement « bois transformé en pierre ») est un type de fossile. L'étude de ces arbres fait partie de la géologie, mais aussi de la paléobotanique et de l'étude des paléo environnements

Description et processus

Le bois pétrifié est composé de bois fossilisé où la matière organique a plus ou moins complètement été remplacées par des minéraux (le plus souvent des silicates, comme le quartz, mais aussi de la pyrite, etc.), tout en gardant la structure originale du bois.

Le processus de pétrification se produit quand le bois est enterré sous une couche de sédiments, où il se conserve d'abord en raison d'un manque d'oxygène, avant qu'une eau riche en minéraux ne circule dans les sédiments et remplace peu à peu les cellules du bois par des minéraux. Moins de cent ans sont probablement nécessaires pour que certains morceaux de bois puissent être pétrifiés.

Voici quelques exemples en photos.

  • Lycopsida fossilisé (probablement Sigillaria, avec collet et racines stigmariennes , trouvé dans la Formation de Joggins (Pennsylvanie), Bassin de Cumberland, Nouvelle-Écosse.

    By Michael C. Rygel (Own work) [CC BY-SA 3.0 (//creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

  • Tranche d'arbre pétrifié du Trias supérieur (environ - 230 millions d'années) provenant d'un fossile trouvé en Arizona. Les cernes sont visibles. Un tel niveau de détail est très rare. Des restes de traces de galeries d'insectes sont même visibles sur l'image agrandie.

    Michael Gäbler [CC BY 3.0 (//creativecommons.org/licenses/by/3.0)], via Wikimedia Commons

  • Tronc de bois pétrifié, devant le Musée Waldgeschichtlichen à Sankt Oswald-Riedlhütte (Bavière).

    By High Contrast (Own work) [CC BY 3.0 de (//creativecommons.org/licenses/by/3.0/de/deed.en)], via Wikimedia Commons

Donc la science donne pour fait accompli qu’une matière organique ensevelie sous des couches de boues ou de matériaux, privée d’oxygène et ou circule l’eau, va se fossiliser par remplacement des cellules organiques par des cristaux minéraux :

-Calcification par incrustation  de chaux (remplacement par du carbonate d echaux)

-Silicification par incrustation de silice (remplacement par de la silice)

-la pyritisation (remplacement par du sulfure de fer) peut, par altération, déboucher sur une :

-limonitisation (limonite) ;

-l'opalisation (remplacement par de la silice hydratée amorphe - opale), est une forme de silicification assez rare, mais remarquable.

-La Carbonisation

La carbonisation des débris végétaux

En l'absence d'oxygène, ce qui cause un arrêt de la putréfaction, des bactéries anaérobies tendent à prélever des atomes d'oxygène hors des molécules organiques. Progressivement, ces êtres unicellulaires concentrent donc les atomes de carbone, ce qui explique que les résidus végétaux se transforment en tourbe (jusqu'à 50 % de carbone), puis en lignite (65 à 75 % de carbone), en houille (80 à 90 % de carbone) et enfin en anthracite (92 à 95 % de carbone).

Mineralisation
Transformation d'un métal en minerai par sa combinaison avec un autre corps.
En savoir plus sur

//www.larousse.fr/dictionnaires/francais/min%C3%A9ralisation/51570#dkvDHUIbtx4gvx5h.99

Epigenie

(L'épigénie est un phénomène chimique qui consiste en la transformation de la nature chimique d'un élément par une autre sans en changer la forme. Elle est souvent rencontrée dans le processus de fossilisation.

Ce mot a été formé par le minéralogiste français Haüy à partir du radical du mot épigène (épi [en dehors] et gène)1.

Les organismes peuvent subir un remplacement minéralogique appelé épigénie durant l'évolution post mortem.)

 

  • Groupe de coquillages en silice (opale).

    By Didier Descouens (Own work) [GFDL (//www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC BY-SA 3.0 (//creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

  • Remplacement de la coquille d'une amonite par de la pyrite.

    By Didier Descouens (Own work) [CC BY 3.0 (//creativecommons.org/licenses/by/3.0)], via Wikimedia Commons

 

OK !

Donc toute matière organique sous-mise à ces mêmes conditions va se fossiliser ?

C’est donc possible pour des êtres vivants antédiluviens comme des animaux, des hommes pré historiques. En effet on trouve  des millions de fossiles d’ammonites  de poissons et d’autres espèces.

 

  • Ammonite fossilisée.

    By Eduard Solà (Own work) [CC BY-SA 3.0 (//creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

  • Poisson Priscacara liops fossilisé, visible au monument national de Fossil Butte (Nebraska).

    By Didier Descouens (Own work) [CC BY-SA 4.0 (//creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

Trilobite perminéralisé (Asaphus kowalewskii)
By User:DanielCD (Own work) [Public domain], via Wikimedia Commons

//fr.wikipedia.org/wiki/Permin%C3%A9ralisation

Perminéralisation

En géologie, la perminéralisation se produit après l'enfouissement, quand les espaces vides situés à l'intérieur d'un organisme (espaces remplis de liquide ou de gaz, quand il est en vie) se remplissent d'eaux souterraines riches en minéraux et que ces minéraux précipitent en comblant les espaces vides. Ce processus ne peut se produire que dans de très petits espaces, notamment au sein de la paroi cellulaire d'une cellule végétale. Une perminéralisation à petite échelle peut produire des fossiles avec de très nombreux détails. Pour que la perminéralisation se produise, il faut que l'organisme soit recouvert par les sédiments peu de temps après la mort ou peu après le début du processus de décomposition. La vitesse de dégradation des restes, une fois recouverts, détermine les futurs détails du fossile. Ainsi, alors que certains fossiles ne comprennent que des ossements ou des dents, d'autres contiennent des traces fossiles de peau, de plumes ou même de tissus mous.

Ammonites (Dactylioceras sp.) et Bélemnite, calcaire noir du Jura souabe.
By Spiridon Ion Cepleanu (Own work) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

//www.dinosoria.com/processus_fossile.htm

Le processus de fossilization.

Mais qu’en est-il de fossiles d’êtres humains parfois de taille gigantesque ?

Qu’en est-il des fossiles d’arbres de plusieurs centaines de mètres de haut.

C’est ce qu’explore la toute nouvelle théorie des Mud fossils. Nous y reviendrons sur un autre article plus tard.

Aujourd’hui  je veux focaliser sur les traces fossiles d’anciennes technologies ou d’anciennes cités bâties et détruites par des catastrophes inconnues.
Imaginons une cite comme New k York ou des gratte ciels touchent  les nuages.

 Ces bâtiments sont en béton arme et en structures de charpente métallique (Poutres, plaques , caissons) .

Les structures métalliques occupent une place et un volume important des structures bâties en combinant l’acier et le béton moulé.

 Si à la suite d’une catastrophe, les bâtiments s’écroulent et sont ensevelis par des centaines ou des milliesr de mètres de sédiments de toute nature que va-t-il se passer ?

Les aciers au contact d’oxygène vont rouiller, s’oxyder et avec le temps disparaitre laissant dans le béton ou les débris minéraux la trace ou l’empreinte du volume qu’ils occupaient.

D’autre armatures ou poutres privées d’oxygène vont subir le me phénomène que le bois et vont se fossiliser. Le métal sera remplacé au fil de millénaires par des cristaux de minéraux divers, la plupart du temps par du calcaire ou de la silice.

Si, on prend cette possibilité en considération bien des mystères de l’existence et des moyens de construction des mégalithes trouvent enfin une explication. Ces formes invraisemblables, ces découpes géométriques dans la roche ne seraient plus que les empreintes des poutres ou de caissons métalliques dans des structures de béton arme âgés de  plusieurs milliers ou millions d’années. Structures détruites, écroulées, compressées, mises sens dessus dessous et que le temps a transformées en blocs fossilisés de calcaire ou autre roches.

Passons de la théorie à la pratique et en suivant les vidéos de WISE UP découvrons ce que tout regard  attentif devrait voir.

 

//www.youtube.com/watch?v=d9bi9hnHifA  

ARTIFACTS & TECHNOLOGY TURNED TO ROCK part-1__2

 

Voici quelques images extraites de la vidéo et commentées par mes soins.

On l'appelle bouton .Impossible
Il parcourait la section entière,
parce que c'était autrefois
une poutre carrée transformée en pierre.


Barabar Caves en Inde.
Selon les archéologues il s’agit d’une roche sculptée.
Qui peut croire une telle ineptie ?
Pas moi en tout cas et vous ?
Voyez ce qui suit et décidez de vous-même..

Regardez autour de l’immense objet fossilisé.
On distingue des formes géométriques et régulièrement espacées .La nature ne fait pas cela. C’est les restes , fondations, d’une zone portuaire, ou de stockage de sous-marins.

Un sous- marin à l’envers ?
Regardez sur les flancs les traces des diverses séparations métalliques entre les chambres. C’est ce que l’on construit d’abord, ensuite on applique les plaques d'acier sur cette structure. C’est un immense sous-marin fossilisé à l’envers.

A l’intérieur on voit une fissure. C’est ce qui peut arriver si la pression de l’eau de mer s’exerce sur une paroi submergée du sous-marin.
Mais regardez bien il y a l’empreinte de ce qui fut une porte maintenant fossilisée et on distingue à sa gauche la marque du dispositif d’ouverte, oxydé et disparu.

Regardez les formes saillantes. A ce jour on n’a pas d’explication de comment et pourquoi on aurait creuse la roche tout autour pour laisser ces saillies. Cela n’a pas de sens. Maintenant supposez que ces murs sont des restes de structures fossilisées et que les saillies sont les empreintes minéralisées de ce qui fut, des poutres en acier de renforcement de structures en béton arme. Tout devient clair. IL n’y a rien eu à sculpter, c’est de la technologie équivalente à ce que nous faisons de nos jours en construction de bâtiments en béton arme ou charpente d’acier.

Ici de même on a une sorte de structure métallique comme une coque de bateau qui a été pulvérisée, transformée en roche, mais où sont très visibles les empreintes de ce qui furent des rivets ou des pièces métalliques de liaison disparues et fossilisées

//www.youtube.com/watch?v=RL-aWrUt4Uw

ARTIFACTS & TECHNOLOGY TURNED TO ROCK part--2_2

Voici quelques images extraites de la vidéo et commentées par mes soins.

Ce qui ressemble à une pierre, n'est pas une pierre sculptée ou taillée.
Cela saute aux yeux de celui qui veut bien voir !
C’est une ancienne plaque en métal fossilisée ou on voit, parfaitement des sortes d'écrous ou rivets!

Ces squelettes de chevaux correspondent à de vrais chevaux
aux squelettes fossilisés.
Pour le reste je vois des roues
Sur de sortes de charriots fossilises en roches.
Ce ne sont pas des sculptures mais bien des restes de technologie fossilisés.

  • Ceci n’est pas un trou car impossible à réaliser par perçage. Peut-être par percussion (mais avec quelle technique?).

    Non, Je pense que c’est l’empreinte d’un objet métallique dans du béton moule.
    Le fer a disparu laissant dans cette empreinte la marque des vis ou écrous qui servaient à tenir ou plaquer l’objet métallique sur le béton moule.
    Regardez bien on voit la trace ou empreinte de 5 vis a spirale

  • On distingue même les tètes des vis ou des écrous !

Ceci n'est pas une roche sculptée.
C'est une structure technologique en métal fossilisée.
Voyez les empreintes des rivets sur le pourtour.
Ancienne technologie transformée en roche!

  • Ceci n'est pas une poterie. Ceci n'est pas une sculpture.
    Ceci se sont d'anciens tuyaux en béton arme fossilises.
    Les aciers n'existent plus, mais on a leurs empreintes.
    Technologie fossilise, mais technologie encore utilisée de nos jours.
    Ceci, est un tuyau fossilisé qui a été certainement fabrique sur machine comme on en fabrique de nos jours.
    Celui-ci est vieux de milliers ou millions d’années.
    On distingue les marques de ce qui fut l’armature d’acier.
    Tous les tuyaux ont un trou au même endroit
    Est-ce un trou servant à la manutention ou à l’assemblage des tuyaux ? Cela est encore utilise aujourd’hui.

  • Voici un exemple d’armatures utilisées de nos jours , pour armer des tuyaux fabriqués sur des machines à centrifugation de mortier ou dans des moules métalliques verticaux ou le béton est coulé. Je connais bien le sujet pour avoir dirigé pendant vingt ans des usines de préfabrication de tuyaux armes avec toutes les techniques du 20 ème siècle.

  • La suite bientôt