Malte

Le monde secret des merveilleuses constructions  mégalithiques

Archéologie officielle contre archéologie alternative

Nous allons explorer rapidement les principaux sites de mégalithes à travers le monde afin  de découvrir leurs merveilles et tenter d’apporter des réponses à leurs secrets.

La science officielle  n’a pas d’interprétations  satisfaisantes.

Il nous appartient donc de réécrire l’histoire  à la lumière des récentes découvertes ignorées par les archéologues officiels et de nos propres interprétations.

Je vous invite à un long voyage sans fin.

Nous allons voir des similitudes dans les constructions mégalithiques sur l’ensemble de la planète, nous allons voir des traces de techniques mécanisées qui défient l’entendement quand on nous dit que ces bâtisseurs n’avaient que des outils rudimentaires, nous allons voir des artefacts hors de leur temps Nous ne pourrons plus accepter le théories officielles de historiens et de archéologues arcboutés sur  une vision du passe de l’humanité qui n’a plus sa place devant les preuve flagrantes d’un passe totalement inconnu  qui nécessitent, une nouvelle interprétation et une nouvelle lecture des témoignages d’un savoir passe autrement différent de ce qu’on nous raconte.

Nous allons donc explorer en images les principaux sites répertories dans la vidéo suivante de David Childress auxquels nous rajouterons nos propres centres d’intérêt.

//www.youtube.com/watch?v=A56s8Fnqc6A

Impossible Ancient Precision Stonecutting Discovered That Defy All Logic

 Résumé de la vidéo : Une partie de la pierre ancienne affichée dans cette vidéo vous fera repenser tout ce que vous pensiez avoir connu des civilisations anciennes. On a spéculé que ces roches mégalithiques peuvent à peine être coupées ou déplacées de nos jours.

Ainsi cela  devrait être une preuve suffisante   pour une technologie ancienne qui a été perdue.

Tailler une  coupe de calcaire est une chose, mais les partisans avancés de la technologie ancienne soulignent souvent que le granite et la diorite sont beaucoup plus difficile, sinon impossible, à couper avec des outils anciens à des niveaux élevés de précision que nous voyons dans cette vidéo. Des artefacts avec des trous et des rainures de précision laser ont été trouvés partout dans le monde. Il n'est plus admissible  que les archéologues de rejettent les théories selon lesquelles l'homme ancien avait des outils mécanisés.

 

Rappels préalables qui nous serviront pour la suite

1- rappelons ce qu’est la datation au carbone 14 et ses limites

//fr.wikipedia.org/wiki/Datation_par_le_carbone_14

La datation par le carbone 14, dite également datation par le radiocarbone ou datation par comptage du carbone 14 résiduel, est une méthode de datation radiométrique fondée sur la mesure de l'activité radiologique du carbone 14 (14C) contenu dans de la matière organique dont on souhaite connaître l'âge absolu, à savoir le temps écoulé depuis sa mort.

Le domaine d'utilisation de cette méthode correspond à des âges absolus de quelques centaines d'années jusqu'à, et au plus, 50 000 ans1. L'application de cette méthode à des événements anciens, tout particulièrement lorsque leur âge dépasse 6 000 ans (préhistoriques), a permis de les dater beaucoup plus précisément qu'auparavant. Elle a ainsi apporté un progrès significatif en archéologie et en paléoanthropologie.

 

Limites de la datation par le carbone 14

La datation par le carbone 14 est une méthode très utilisée par les archéologues, mais son utilisation présente quelques limites :

  • l'élément que l'on veut dater doit avoir incorporé du carbone dans des proportions équivalentes à celles de l'atmosphère ; elle ne s'applique donc qu'aux matériaux organiques et en aucune façon aux produits minéraux ;
  • la méthode s'appuie sur le principe d'actualisme et suppose que le rapport 14C/C est resté constant dans l'atmosphère depuis la mort de l'élément à dater jusqu'à aujourd'hui ; ce n'est pas tout à fait le cas et des corrections sont donc nécessaires   
  • la fermeture du système de l'élément à dater est aussi indispensable ; s'il incorpore de nouveaux atomes de carbone après sa mort, le rapport 14C/C est bouleversé et le résultat ne sera pas fiable ;
  • la quantité de carbone radioactif diminue de moitié tous les 5 730 ans, valeur conventionnelle de la période de cet élément ; donc, seuls des éléments datant de moins de 50 000 ans au maximum (soit environ huit périodes) présentant une quantité mesurable avec une précision assez bonne peuvent être datés ; de plus l'approximation croit en fonction de l'âge des matériaux et les résultats sont approximatifs au-delà de 35 000 ans ; pour des âges plus anciens, d'autres méthodes sont mises en œuvre comme la datation au potassium-argon ou la datation par le couple rubidium-strontium qui permettent de dater des roches, ou la thermoluminescence, qui permet de dater des roches ou des sédiments qui ont été brûlés.

 

2 Rappelons ce qu’est un artéfact en archéologie 

//www.ldi5.com/archeo.php

Tout irait bien dans le meilleur des mondes s'il n'y avait pas ces découvertes impossibles... Incompatibles avec le niveau de développement supposé à leur époque.
Ces "artefacts historiquement incongrus" soulèvent de nombreuses questions qui ne reçoivent malheureusement pas de réponses satisfaisantes.

En effet, quand ils ne sont pas simplement ignorés, on leur attribue le titre d'objets cultuels ; fourre-tout bien pratique qui permet d'éluder les problèmes.

3-Rappels  anciennes civilisations

 

 

//www.ultimefrontiere.com/

      3-1LES ANCIENNES CIVILISATIONS

 

//www.ultimefrontiere.com/les-cites-exceptionelles/blog.html

      3-2Les Cités Exceptionnelles

Site Web d’une grande richesse récapitulant des centaines de sites anciens exceptionnels.

A voir et revoir.

//fr.wikipedia.org/wiki/Civilisation_pr%C3%A9colombienne

Civilisation précolombienne

Chronologie générale

La partie supérieure (nuances de gris) correspond à l'aire nord-américaine.
La partie du milieu (couleurs chaudes) correspond à l'aire mésoaméricaine.
La partie inférieure (couleurs froides) correspond à l'aire sud-américaine.


En nuances de bleus et de violets correspondent les peuples des régions côtières.
En couleurs chaudes (oranges, rouges, marrons) correspondent les peuples des régions andines.
En nuances de verts correspondent les peuples des régions amazoniennes.
Le classement de haut en bas correspond aux localisations des cultures, du nord au sud.

Frise chronologique Amérique du Nord

 Liste des cultures sud-américaines

Cette liste, non exhaustive, récapitule les principales cultures ou civilisations et leur localisation géographique en Amérique du Sud.

 

Diverses statues précolombiennes, de différentes époques et différentes civilisations.

Culture

Période

Localisation

Caral

du xxxe siècle av. J.-C. au xxve siècle av. J.-C.

Dans le Pérou côtier et non loin de Lima.

Chavín

du ixe siècle av. J.-C. au iie siècle av. J.-C.

Principalement dans les Andes péruviennes du nord

Vicús

du ve siècle av. J.-C. au ive siècle

Autour de la frontière actuelle entre le Pérou et l'Équateur, près du littoral

Tiahuanaco

du ve siècle av. J.-C. au xe siècle

Autour du lac Titicaca

Chibcha ou Muiscas

du ve siècle av. J.-C. au xvie siècle

Colombie andine.

Tayronas

du ve siècle av. J.-C. au xvie siècle

Nord de la Colombie (Cote caraïbe et Sierra Nevada de Santa Marta)

Paracas

du iiie siècle av. J.-C. au iie siècle

Région côtière du sud du Pérou

Virú

du iie siècle av. J.-C. au iiie siècle

Région côtière du nord du Pérou

Nazca

du iie siècle au viie siècle

Littoral sud péruvien

Moche

du iie siècle au viiie siècle

Littoral nord péruvien

Huari

du ve siècle au ixe siècle

Tout le sud et le centre du Pérou

Sicán

du ixe siècle au xive siècle

Vallée du Lambayeque (nord du Pérou)

Manteño-Guancavilca

du viie siècle au xvie siècle

Cote centrale et méridionale de l'Équateur

Chimú

du xiie siècle au xve siècle

Tout le littoral nord du Pérou

Inca

du xve siècle au xvie siècle

Ensemble des régions côtières et andines, de l'Équateur jusqu'au nord du Chili et de l'Argentine

 

 

Liste des sites  et artéfacts à voir :

  1. 1.     Ile de Malte

//fr.wikipedia.org/wiki/Temples_m%C3%A9galithiques_de_Malte

Les Temples mégalithiques de Malte sont un ensemble de temples présents dans l'archipel maltais, sur les îles de Malte et Gozo. Un aussi petit archipel concentre un nombre important de temples mégalithiques : actuellement dix-sept sites inventoriés regroupent trente-trois temples. Il faut ajouter une quinzaine d'autres sites qui représentaient au moins autant de temples supplémentaires, aujourd'hui disparus sous les bombes de la Seconde Guerre mondiale ou le pic des démolisseurs.

Implantation des principaux sites préhistoriques maltais
By Hamelin de Guettelet (Own work) [Public domain], via Wikimedia Commons

 

 

Sites suivants  à venir (liste à compléter) suivez mon site Web !

 

Mégalithes (Dolmens ,Menhirs ,Cromwells)

France

Espagne

Italie

Corse

Portugal

Hollande

Grèce

Turquie

Russie

Japon

Chine

Indonésie

Vietnam

Cambodge

Corées

Birmanie

Amérique du sud

Amérique du nord

Afrique

Australie

 

 

Gobekli Tepe

Baalbek

Osirion Abydos

Cuzco

Sacsahuaman

Machu Pichu

Ollantaytambo

Coricancha

Nazca

Yonaguni

Gate of the gods,Hayu Marca ,Pérou

Lake Titicaca Under water ruins

Tiahuanaco

Puma Punko

Persépolis

Stonehenge

Anciens Sumériens.

Star gâte at the Euphrate river

Ranmasdu Uyana Stargate Sri Lanka

Abydos Egypte

Egypt. Key stone cuts

Car rutss

Samapaitan

Pyramides Egypte

Le sphinx

Pyramides mayas

Pyramides aztèques

Pyramides incas

Abu ghurab Egypt place of the gods

Ancient Stone Arrangement in lake Michigan

Pyramides Chine

Bada Indonésie

Gunum Padang

Angkor Vat

Paracas