DROIT DE REPONSE

On trouve sur YOU TUBE des centaines de vidéos qui prétendent debunker les recherches, les théories  les écrits des chercheurs alternatif sur l'origine de l'humanité et sur la réalité controversée de l'histoire officielle racontée par les archéologues en général et les égyptologues en particulier.

Fort de mes propres recherches il m'arrive de poster mes commentaires sur la vision de ces debunkeurs.

Ils ont le droit de penser ce qu'ils veulent, mais leur approche est très souvent partiale, intéressée et dénuée de tout fondement scientifique.

Je n'ai pu résister à l'envie de leur ouvrir l'esprit et j'ai récolté des injures sarcasmes et autres enfantillages.

 

Conscient que mes commentaires peuvent faire disparaitre si le gestionnaire du site décide de les effacer j'ai décidé de les sauvegarder sur  mon site.

 

Ainsi vous pouvez en prendre connaissance et vois faire votre propre idee sur qui défend la vérité avec  le droit à la discussion rationnelle.

 

K:\Documents\Mon blog\Creation pages\2017\decembre\rep damien et les gros cailloux.docx

//www.youtube.com/watch?v=D-fv9vCmzms&lc=z22uxbpjktbmwp104acdp430whrngbkqyp0upbf1hddw03c010c.1510237870454705

Damien et les gros cailloux - by Loni

 


Joseph Castellet

Que retenir de cette vidéo si ce n’est qu’on peut avec des moyens techniques simples : -Blocs de pierre, posés sur des traineaux en bois -Tirage du traineau sur des rondins en bois -Rondins en bois roulant sur d’autres rondins de bois ou poutres en bois Obtenir un déplacement proche d’un roulement avec des coefficients de frottement de l’ordre de 0,1 (le plus faible) à 0,5 ou 0,6 pour les plus élevés.

 Calculs faits en fonction du nombre de personnes visibles sur la vidéo et les moyens de tirage employés.

 Voir exemples de calculs

//www.jocast.fr/437431548

 Sur la vidéo Il s’agit de charges de 1t à 25 tonnes. Cela ne permet pas d’expliquer comment les anciens auraient pu tirer des charges de plusieurs centaines ou plusieurs milliers de tonnes. En effet les charges de 300 à 1200 tonnes tirées aux XVIII eme et XIX siècles l’ont été avec des moyens techniques modernes (Poulies en fer, treuils à poulies démultiplicatrices des efforts, cabestans..Etc.) .

Ces techniques n’existaient pas il y a 3000 ans et elles ne peuvent pas être considérées comme utilisées par toute civilisation qui a précédé les grecs et les romains.

IL est important de le signaler.

 Si les anciens ne nous ont pas attendus pour tirer des mégalithes cela voudrait dire qu’ils avaient une technologie non connue de nos jours et peut être en avance sur nos connaissances actuelles.

JoCast

 


Matthieu VIDAL

C’est forcément les ziti zanciens parce que ? ... il n'avaient pas la poulie de fer ? Toujours amusant cet étalage de calculs délirants pour se faire passer pour grand savant ... ça doit impressionner les ahuris effectivement.

 

 


Joseph Castellet

Réponse à Mr Matthieu Vidal

1° C’est vous qui parlez d’extraterrestres, pas moi Je suis très rationnel et dans le cas actuel des constructions mégalithiques je vérifie, les essais de tirage réalisés en grandeur nature ou les théories bâties par les uns ou les autres, par des calculs.

 2° Calculs délirants pour ahuris ? Seulement pour ceux qui n’ont pas un minimum de savoir en mécanique des forces ou ceux qui viennent sur internet avec pour seul bagage leur mauvaise foi.

 3°Je signe et je persiste la recherche sur ces sujets nécessite un minimum de bagage technique, un minimum d’instruction, un minimum d’ouverture d’esprit.

 Pour les calculs délirants vous trouverez si intéresses tout ce qu’il faut connaitre sur le document suivant //sdmis.univ-lyon1.fr/spiral-files/download?mode=inline&data=1058 Les manœuvres de force Les forces de frottement s’exercent, lorsqu’une masse est déplacée sur un support.

 Ces forces dépendent de la nature du terrain, du poids et de la faculté qu’a la masse de glisser voire de rouler.

 Le roulement nécessite environ dix fois moins d’effort que le glissement Pour résumer brièvement, la force de frottement F s’exprime par la relation F (Newtons)=Poids (Newtons)X coefficient de frottement Unité : Newton 1 kgf=9,81 Newtons Sur un plan incline le poids P se décompose en composantes horizontale parallèle au plan et verticale perpendiculaire au plan. Le calcul fait intervenir l’angle du plan par rapport à l’horizontale. A zéro degrés la composante parallèle est nulle et l’effort de tirage est égal au frottement et inferieur a P et à 90 degrés la composante perpendiculaire est nulle et l’effort de levage est égal à P. Entre les deux extrêmes, l’effort de tirage est inférieur à P si on ne compte pas le frottement. Malheureusement le frottement est la et alors l’effort de titrage augmente et peut dépasser le poids du bloc selon l’état de surface et le coefficient de frottement Pour les calculs on compte l’effort d’un homme entre 20 et 35 kilos. Je prends 25 kilos soit 25x9, 81=245Newtons

Conclusions : Compte tenu des formules simples précédentes, on peut :

 -soit calculer un coefficient de frottement si on connait le poids du bloc, le nombre de personnes qui tirent et la pente du terrain.

 -Soit calculer le nombre de personnes nécessaires compte tenu du poids du bloc, de la pente du terrain et du coefficient de frottement pris en compte.

 Donc cela permet de vérifier par le calcul les résultats des reconstitutions de tirages de mégalithes ou de calculer théoriquement le nombre de personnes qu’il faut pour tirer un bloc de poids donné dans des conditions données. Cette façon de faire permet d’analyser les diverses études réalisées sur le sujet et de voir si elles correspondent à des réalités ou à des suppositions. Ainsi lorsqu’on justifie les constructions mégalithiques du néolithique par l’emploi des poulies et treuils ou cabestans on est dans la pure spéculation, ces technique n’étant pas prouvées ou reconnues à ces époques.

 Donc il faut alors se limiter au tirage manuel, avec dans le meilleur des cas des traineaux de bois sur des rondins de bois et là on arrive rapidement à des limites infranchissables, car on ne peut pas mettre ensemble des milliers de personnes à tirer.

 Sinon ceux qui le prétendent n’ont qu’à faire un essai grandeur nature avec un bloc de 800 tonnes. Dans le texte qui accompagne la vidéo il est dit fais tes propres recherches.

 C’est ce que j’ai fait : Voir le lien suivant par exemple //www.youtube.com/watch?v=MB-wznSBP9g Déplacement d'une pierre de 12 tonnes Une journée de médiation avec un bloc de 12 tonnes: comment le déplacer et le lever à la manière du néolithique ?

Plus de 300 personnes ont participé à ce temps fort, à l'occasion des 10 ans du CPIE en mai 2013. Le déplacement du bloc s'est effectué par traction sur des rails en bois suifés. 1er essai : bloc de 12 t sur deux traverses glissant sur 2 1/ 2 troncs d’arbre, le dessus taillé, perpendiculaires aux traverses, pour faire chemin de glissement.

On peut compter sur la vidéo environ 40 tireurs soit un effort de 45x25x9, 81= = 11036 Newtons Essai Négatif

 2eme essai : avec suif sur les chemins de glissement Essai Positif, mais le mégalithe déraille Apres remise en place du bloc de pierre sur les deux traverses, on tire à nouveau avec en plus 4 leviers positionnes à l’arrière Le bloc avance ON a donc un poids de 12 tonnes tiré bois sur bois graissé Coef frottement 0,05 à 0,015 selon les abaques de tirage bois sur bois graisse Avec coef de 0,1 on trouve par le calcul 48 personnes. Cela concorde avec le nombre de personnes entrevues sur la vidéo et valide les valeurs de frottement théorique sois sur bois graisse. Autre essai suite du premier //www.youtube.com/watch?v=lGLkMDWhUj4&t=12s&pbjreload=10 Élévation d'un bloc de 11,5 tonnes Tirage avec une centaine de personnes

Pour vérifier par le calcul il faut faire intervenir les moments des forces par rapport au point de rotation du bloc. Je vous fais grâce des calculs. Nous les laissons de cote. Nous pouvons quand même apprécier la difficulté pour un petit menhir de 12 tonnes, tout en ayant à disposition des planches en bois industrielles bien taillées et des cordes de fabrication industrielles très régulières et solides .

Ce n’était certainement pas la même qualité de planches et de cordes au néolithique. Alors imaginons le travail pour transporter et élever les milliers de pierres de Carnac si cela a été fait avec cette technique.

 De plus les pierres de Carnac sont plantées la pointe en bas, ce qui complique singulièrement le relevage, pour éviter le basculement latéral de la pierre.

 L’emploi de la chèvre de levage semble effectivement nécessaire. Mais encore une fois l’a-t-on employée au néolithique ?

 www.jocast.fr

 


Matthieu VIDAL

Ils sont vraiment indigestes vos copiez/collez ... tout ça pour nous dire que les quelques mégalithes de plus de 300 kilos ne peuvent être traînés que grâce à la poulie de fer ? Qu'est-ce que la poulie de fer aurait à voir dans les problèmes de frottement ? Et que croyez-vous que les gars sur le dessin ci-dessous pensent de vos calculs ? : //i.pinimg.com/originals/d3/a7/5f/d3a75fd48f6730376501ef7377e52545.jpg

 

 


Joseph Castellet

Réponse à Mr Matthieu Vidal

1° Vous devez lire mes textes en travers et sans y prêter la moindre attention. J’ai parlé de 300 à 1000 tonnes et non pas 300 kilos. Pour 300 kilos il faut moins de 10 hommes pour les tirer si on choisit la bonne interface avec le sol.

2°Si vous ne savez pas quel est l’apport de la poulie aux problèmes de levage ou de tirage vous pouvez vous reporter au document que j’ai cite dans mon intervention précédente. La poulie permet le changement de direction des efforts de tirage mais aussi et surtout elle permet la réduction de l’effort à exercer simplement en utilisant des poulies fixes associées à des poulies mobiles, sur un treuil .L’effort à exercer pour tirer ou lever est divise par le même nombre de poulies actives ou le nombre de brins de câble sollicités.

 C’est pourquoi on ne peut pas comparer les moyens techniques des romains ou du moyen âge à ceux du néolithique ou des civilisations antérieures car l’absence de la poulie et du treuil est incompatible avec les poids des grands mégalithes et leur déplacement par tirage ou levage.

 Le plus important donc devant les restes de constructions très anciennes est de bien pouvoir dater leur érection pour savoir quelle était la technique existante à l’époque selon les archéologues ou historiens officiels et voir si cela était possible ou pas.

Si impossible avec les techniques supposées alors il y a problème et questions non résolues par les archéologues et historiens officiels.

 Revenons à la statue du colosse dont vous m’avez envoyé la photo.

 Il s’agit de la représentation du tirage d’un colosse sur un mur de la tombe de Djehoutyhotep nomarque du quinzième nome de Haute-Égypte qui a vécu pendant les règnes d’Amenemhat II, Sésostris II et Sésostris III Non seulement je connais cette représentation, mais j’ai vérifié par le calcul si elle pouvait correspondre à une réalité physique compte tenu du nombre de tireurs représentes, du traineau sur sol ou sur bois et du poids estime du colosse

. En effet un dessin ne prouve rien ! Par exemple Leonard de Vinci a dessine des tas de choses qui n’ont jamais vu le jour. Il a envisagé de nombreuses inventions bien avant que la technologie ne les crée réellement.

Nombre de ses conceptions allant de l’hélicoptère aux véhicules blindés, calculateurs, combinaisons de plongée et aux robots ne sont jamais arrivées au bout, de son imagination.. Mes observations, mes calculs, mes conclusions. Je prends comme références les informations de la page //www.osirisnet.net/tombes/el_bersheh/djehoutyhotep/djehoutyhotep_02.htm

 Comme vous le voyez je ne suis pas le seul à essayer de comprendre en tenant compte de ce que je vois et ce que j’en déduis et éventuellement des calculs qui le justifient ou pas. …

.La statue en provenance des carrières d'Hatnoub devait être en calcite et représenterait dans ce cas la plus grande statue assise jamais réalisée dans cette pierre, avec une hauteur de 13 coudées soit 6,75m dont on peut se faire une idée, car les hommes sont à l'échelle. Newberry a estimé son poids à 58 tonnes…. …

La méthode pour attacher le colosse à son traîneau fait appel à l'utilisation d'amarres espagnoles, technique encore utilisée aujourd’hui.

 Elle doit son nom au supplice espagnol du garrot. Le principe en est bien connu: on utilise une corde soit dédoublée entre deux points d'ancrage fixes, soit entourée autour de la pièce et ancrée en un point fixe. On introduit entre les deux brins de la corde une pièce de bois suffisamment longue pour que ses extrémités butent sur la surface dure la plus proche et on tord alors la corde sur son axe ce qui a pour effet mécanique son raccourcissement

. Des sortes de coussinets de protection en tissu ou en fibre protègent cordes et pierre aux points de contact. Andy Joosse a entrepris une très intéressante expérience : il a sculpté une statue à l'échelle afin d'en étudier le système de fixation Chez Djehoutyhotep, un triple système de cordage a été utilisé. Le cordage principal est le vertical, qui solidarise la statue au traîneau.

 L'artiste l'a représenté de façon inadéquate ; en effet les essais de Joosse ont montré que la corde représentée sur l'avant-bras glisse inexorablement vers le poignet lorsqu'on la serre. Ces essais ont également montré que l'aspect du traîneau est trompeur.

 Pour ne pas verser, ce dernier devait être très large et très lourd, probablement constitué de plusieurs pièces raccordées. De plus, l'amarre verticale ne pouvait pas être simplement attachée aux patins mais devait pour tenir le serrage passer sous ces derniers. La présence des deux cordes disposées horizontalement peut paraître surprenante, car la statue n'était surement pas en deux parties. En examinant la représentation, on s'aperçoit que ces cordages sont au-dessus de la corde verticale.

Leur serrage aboutit donc à une potentialisation de l'action de celle-ci. Une étrangeté non résolue est la présence de deux barres de torsion par corde. En effet si elles étaient serrées en sens inverse il en résulterait une annihilation réciproque des effets, et on ne voit guère pourquoi elles seraient nécessaires si elles étaient serrées dans le même sens. Une hypothèse serait d'imaginer que l'artiste aurait, selon une mentalité typiquement égyptienne, représenté sur un côté les barres présentes en fait des deux côtés. …Pour transporter de lourdes charges, telles que des statues, les égyptiens utilisaient des traîneaux et ils prenaient bien soin de lubrifier les patins (voir le bonhomme entouré de rouge monté sur le traîneau qui verse de l’huile à l’avant) afin de diminuer de frottement et, par suite, réduire grandement l’effort à fournir par les hommes qui tiraient l’énorme statue… Mes Calculs 58 tonnes sur traineau en bois On humidifie à l’avant à l’endroit ou portent les skis du traineau. Si le sol est argileux et humidifie on peut estimer au mieux le coefficient de frottement a 0,30. IL faut alors produire un effort de 17,4 tonnes soit avec des efforts de 30 kg par homme (ce qui est déjà pas mal) utiliser 580 hommes. Sur le dessin on peut compter 172 tireurs. Soit l’artiste n’a pas respecté le nombre de tireurs réellement utilisés soit le coefficient de frottement serait d’environ 0,09. Ce n’est pas possible par frottement direct sur le sol

.IL faut alors placer des rondins de bois entre le traineau et le sol pour avoir un effet de roulement Nous savons qu’il y a toujours avantage à remplacer le frottement de glissement par un frottement de roulement .Chacun peut vérifier qu’il faut déployer un effort beaucoup plus considérable pour trainer un bloc de pierre sur le sol que si ce même bloc est place sur des rouleaux en bois. Revenons aux 580 tireurs théoriquement nécessaires. Répartis sur 4 files double son aurait 72 tireurs par ligne au lieu des 22 représentes Si on veut se limiter à 172 tireurs il faut que chaque homme produise un effort de 100 kg. C’est l’effort que produit un cheval. Conclusion : Le tirage est réalisable, mais le dessin du scribe manque d’éléments factuels qui puissent décrire la réalité du tirage et des techniques et efforts utilise. A l’époque de Djehoutyhotep on connaissait la roue (XII eme dynastie -2000 à-1780) Il y a donc de fortes présomptions que la statue a été tractée sur des rondins en bois avec un coef frottement de 0,09 La roue est inventée dans le monde sumérien, au sud de la Mésopotamie, entre le Tigre et l'Euphrate, probablement vers 3500 avant notre ère. Un pictogramme de cette époque montre clairement un chariot sur roues. Pour transporter des lourdes charges, l’homme, incapable de les porter dans ses bras ou sur son dos, a très vite pensé au traîneau, que l’on peut tirer à plusieurs, puis au chariot qui peut être tracté par un animal. Ce cheminement de pensée nous est montré par les pictogrammes sumériens, découverts à Uruk en Irak et qui datent d’au moins 5000 ans. Compléments sur la roue. Les sumériens sont évidemment crédités de l’invention de l’écriture mais aussi de la roue, pour le transport à des fins civiles ou militaires et également pour la fabrication de la poterie dans la réalisation des volants rotatifs des tours de potier. Les plus anciennes roues connues sont des disques pleins formés d'un seul bloc. Elles évoluent ensuite, à la fin du IIIe millénaire, vers des roues pleines constituées de trois pièces assemblées entre-elle. La découverte et l'identification de restes de chariots à roues pleines datant de 2500 avant notre ère corroborent certaines représentations de la roue sur des vases funéraires

. PS: Concernant les gars sur le dessin et ce qu'ils pensent de mes calculs, évidemment ils ne peuvent rien comprendre, mais ils n'ont rien à m'apprendre.

 

 

 

 

 

Matthieu VIDAL

ha mais je n'essaye même pas de lire vos copier/coller, j'ai pas que ça à foutre, c'est assez fascinant la conclusion : "Il leur faut des rondins mais le scribe ne les a pas dessinés" ... et donc la roue a été inventée par les sumériens ... Et à la fin : Ils n'ont rien à vous apprendre donc ... Vous êtes un génie incompris en fait ?

 

 

Joseph Castellet

C'est bien ce que j’avais compris vous ne lisez pas du tout ce que j'écris donc vous ne comprenez rien à rien en passant directement à la conclusion. Fin de la discussion, moi aussi j'ai autre chose à faire.

 

 

Matthieu VIDAL

Bon en tout cas après les égyptologues menteurs j'aurai découvert le scribe menteur qui ne savait pas dessiner les rondins de bois de profil ... ce qui est ballot car il connaissait la roue quand même ...

 

 Her-Bak

Il y avait une réponse intelligente à faire à M. Castellet. M. Vidal ,vous êtes un idiot à insulter les gens gratuitement. En l’occurrence, il existe suffisamment de documentation pour montrer que les égyptiens savaient mettre les moyens pour déplacer des pierres de plusieurs centaines de tonnes. Et notamment : - les fresques de Deir el-Bahari qui montrent le transport des obélisques - la fresque de la tombe de Djehoutyhotep qui montrent le déplacement d'un colosse

 


Matthieu VIDAL

Ha ... M. Her-Bak .... j'en déduis que vous validez donc les calculs de frottement de M. Castellet qui démontrent que les scribes ne dessinaient pas correctement. Mais je regrette de ne pas avoir posté la réponse suivante : //www.youtube.com/watch?v=96ZC1QXKplM

 


Joseph Castellet

Bonjour Her-Bak

 1°Je ne conteste pas le fait que les égyptiens aient transporte sur terre et sur le Nil de grandes masses de blocs rocheux ou des obélisques. Mes interventions précédentes avaient pour but de dire que selon les lois de la mécanique, le dessin du tirage du colosse dans la tombe de Djehoutyhotep, décrit une méthode mais ne permet pas de vérifier le nombre de tireurs nécessaires .En effet si on tire le traineau chargé de 58 tonnes sur du sable, et avec mon hypothèse de coefficient de frottement de 0,3 il faut utiliser 580 hommes. Sur le dessin on n’en compte que 172. On comprend que le scribe n’ait pas voulu dessiner 580 personnes. Pour étoffer mon raisonnement, on peut prendre en compte que récemment un laboratoire aux pays bas a fait des mesures de tirage d’un traineau sur sable sec et sable humide. A 5% d’humidité le sable règle et compacte permet de réduire les efforts de 30%.Le coefficient de frottement mesuré avec un bloc de une tonne sur un traineau est de 0,25.J’avais pris 0,3 .Mon calcul, est donc vérifié par l’expérimentation. En conclusion on peut affirmer que le colosse a pu été tire sur traineau directement sur sable humidifié avec environ 580 personnes. //www.youtube.com/watch?v=ZdZOCttTJhs Moving Large Pyramid Blocks: Testing the Wet Sand Theory Sur la vidéo nous voyons un bloc de 1000 kg pose sur un traineau de bois tire sur du sable humidifie, règle en épaisseur entre deux calages bois et compacte avec un compacteur motorise .Conditions encore une fois idéales par rapport à ce que pouvaient faire les Egyptiens sur leurs pistes de tirage. Rajoutons que la nuit avant l’essai il avait plu. Un homme tire le traineau en bois non chargé. En supposant qu’il tire avec une force de 30 kgf le traineau doit peser 80 kilos (Coef frottement de 0,25) Ensuite on tire le traineau charge d’un bloc de 1 t avec une pelle hydraulique. On mesure un effort de tirage de 250 kgf. Cela correspond à un coefficient de frottement de 0,25 correspondant à une surface humide. //www.earthpyramid.org/sled-theory-test-is-another-success/ //mavoiescientifique.onisep.fr/sable-sec-ou-mouille-sur-lequel-glisse-le-mieux-une-charge/ Voir la vidéo

 2°Pour le tirage des obélisques, le transport sur bateau ne nous dit rien du tirage sur terre. Mais nous savons les difficultés que les européens ont eu pour tirer et charger les obélisques transportées en Europe tout en disposant d’appareillages modernes au XVIII eme (Palans , poulies et treuils similaires à ce qu’on avait de mieux à l’époque romaine et grecque , mais pas forcément en Egypte).

 

 

Matthieu VIDAL

... "mon calcul est donc vérifié par l'expérimentation" ... ô_O ... Ravi d'apprendre que finalement les scribes savaient dessiner les rondins qu'ils n'ont pas dessiné. Et il est comment votre sable en fait ?

 

 

Her-Bak

Joseph Castellet.

 Merci pour la vidéo. Mais visiblement ces messieurs ignorent le B.A.-Ba des techniques de construction. Car ce n'est pas avec du sable que les traineaux étaient tirés mais avec du LIMON, une matière argileuse particulièrement glissante... (le limon est cette terre déposée par le Nil à chaque crue ; les Égyptiens le ramassaient en abondance, il était considéré comme la matière à l'origine du monde matériel ; voir toutes les croyances au sujet du Nil) Si vous voulez en savoir plus sur l'utilisation du limon, je vous recommande l'excellent ouvrage de vulgarisation scientifique : La construction Pharaonique du Moyen Empire à l'époque gréco-romaine, 2004 Il existe encore aujourd'hui un excellent exemple d’utilisation de l'argile, que n'importe quel touriste peut voir à Karnak. En entrant dans le temple, vous pouvez voir derrière le premier pylône des restes d'un mur cru qui servait d'échafaudage aux ouvriers. Les majestueux pylônes n'étaient pas construits avec des grues mais avec des rampes gigantesques, facile à construire et à démonter. Le tout fait en brique crue... connaître la façon dont la brique est moulée, cuite au soleil, transportée et utilisée permet de relativiser un peu l'image fantasmée qu'on a des constructions pharaoniques.

 

 

 

Joseph Castellet

Bonjour Her Back Merci de votre excellente suggestion pour le livre. Je l’ai tout de suite commande et reçu ce jour. Je compte le lire en entier car il me semble qu’il y a d’excellentes informations que je passerai au crible de mes propres théories. J’ai fait de longues recherches sur l’origine de l’humanité (YOU tube, livres en anglais, espagnol et Français de tous les chercheurs out of the box comme disent les anglais) et j’aboutis à la presque certitude que la science universitaire s’est bloquée dans le paradigme d’un début il y a 5000 ans. Les dernières découvertes comme la pyramide de Caral, le site de Gobekli Tepe ou la datation du sphinx par des géologues, font reculer ces origines au moins de 5000 ans c’est à dire jusqu’en 12000 avant la date actuelle. Quand on interrogeait ZADI HAWASS sur Gobekli Tepe il faisait l’imbécile en disant qu’il n’en avait jamais entendu parler. ZADI HAWASS a exploré les galeries sous le sphinx mais depuis c’est muré. Pourquoi ? Que veut-on nous cacher ? La civilisation de la pyramide de Caral s’éteignait quand la nôtre apparaissait. Celle que les universitaires décrivent comme l’avènement extraordinaire de la science de l’homo sapiens lui-même résultat d’une évolution darwinienne absolument linéaire que rien n’aurait perturbé. Je m’interroge sur le savoir des anciens concernant la grande année de Platon et les conséquences sur les humanités précédentes sur l’avènement et la chute des anciennes civilisations. Même les anciens égyptiens disaient qu’il y avait eu une civilisation avant la leur ce que n’acceptent pas les égyptologues universitaires. La civilisation surgie il y a 5000 ans pouvait avoir des rémanences d’une civilisation précédente, détruite par la grande catastrophe qui a précède le Youg Drias. Cela nous amène à nous interroger sur les mythes de la lémurie le continent Mu ou l'atlantide. Je vous recommande d'explorer la théorie de Mario Buildreps qui par les mathématiques arrive à placer le début des civilisations jusqu’en 400.000 avant notre date actuelle //mariobuildreps.com/about-the-author/ Tout cela mérite d’être étudie , bien sur avec rigueur contradictoire nécessaire, mais surtout pas d’être remisé dans les poubelles de l’histoire. Vous pouvez éventuellement voir mon site prélude à un livre synthèse de mes propres convictions. www.jocast.fr

 

 

Matthieu VIDAL

ha ... bon ... donc les calculs de frottement on oubli alors ... Le retour des zanciens trop magiques et du complot de la science pour nous les cacher. Ça en fait du monde à contrôler pour un complot pareil ... et faire disparaître une civilisation technologique toute entière.

RÉPONDRE

 

 

Her-Bak

Joseph Castellet Vous n'êtes plus dans la réalité, mais dans la fiction... Les Egyptiens sont les héritiers d'une "civilisation" très ancienne en phase avec la Nature, ayant poussé loin la conscience d'un univers habité par une Force supérieure. Cette civilisation ancienne est celle des chasseurs-cueilleurs, ces hommes dénués de confort matériel qui savaient se contenter de ce que leur offraient la terre et le Ciel... Les Égyptiens ont perpétué ces croyances anciennes, en créant un ésotérisme qui se pratique encore aujourd'hui. Les musées, les temples, les pyramides parlent pour eux... Pas besoin d'inventer des histoires sur l’Atlantide.. Ce serait insulter les croyances des anciens...

 

 


Joseph Castellet

J’accepte que vous ne partagiez pas mes croyances longuement documentées.

Tout élément objectif à l’encontre de mes croyances est le bienvenu, tant qu’il n’y a pas de dénigrement de la personne.

Permettez-moi de vous répondre

Je ne pense pas que les anciens égyptiens parlaient d’une grande civilisation avant la leur concernant les chasseurs cueilleurs .Les chasseurs cueilleurs existent depuis l’avènement des prés humains jusqu’à nos jours si on s’attarde à voir comment vivent les tribus de Sumatra, Bornéo ou les indiens de l’amazone ou Les Hadza de Tanzanie . Il est intéressant de voir ce qu’est la culture du cargo lorsque deux civilisations très différentes se télescopent .Les moins évolues prennent les nouveaux venus pour de dieux car c’est leur seule façon de trouver une réponse a ce qu’ils ne comprennent pas. De notre jour on a en même temps la civilisation de new York et ces tribus. Cela a pu être le cas dans le passé. //www.youtube.com/watch?v=CqFGINWBlDI

Comment expliquer que Gobekli Tepe dont les fouilles actuelles datent le site d’au moins 14000 ans, mais les constructions plus profondes détectées par géo radar pourraient être encore plus anciennes. //fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%B6bekli_Tepe

Cela documente un savoir architectural avant l’avènement du néolithique à une époque où ces chasseurs cueilleurs sont décrits comme incapables de réalisations architecturales ? Je ne vois pas où les connaissances des Egyptiens peuvent être une réminiscence des connaissances des chasseurs cueilleurs. La savoir égyptien est plus proche du savoir védique (Inde) ou Zarathoustrien (Perse). De toute façon je ne focalise pas négativement sur l’Egypte dont sa civilisation a tout pour nous émerveiller L’histoire de l’Atlantide n’est pas inventée mais rapportée par Platon qui la place vers 9000 av JC. Je ne pense pas que Platon ait voulu insulter les anciens. Au fait que penser des traces de constructions trouvées par la Nasa au cours du programme ICE BRIDGE en antarctique récemment et du fait que de grands chef et même le patriarche de Russie s’y sont rendus sans qu’on sache ce qui les a poussé à y aller ? //l1d.fr/antarctique-la-nasa-revele-des-traces-danciennes-colonies-humaines-sous-23-km-de-glace/ //www.elishean.fr/decouverte-de-ruines-dune-civilisation-futuriste-en-antarctique/

N’oublions pas que la science n’avance qu’en reconnaissant ses erreurs. La terre géocentrique devenu héliocentrique par exemple ! L’impossibilité scientifique de voler pour plus lourd que l’air devenu réalité !

 

 

Her-Bak

Vous remarquerez que vous n'êtes plus vraiment dans le sujet... Juste une remarque sur Göbekli Tepe : la découverte de ce site a révolutionné la façon de voir le néolithique et la période transitoire qui la précédait. Toutefois, la construction architecturale de ce site n'a rien de complexe sur le plan technique. Elle ne demande pas de technologie avancée. Göbekli Tepe conforte seulement l'idée selon laquelle nos anciens - qualifiés de primitifs par les négationnistes - étaient vraiment ingénieux (avec les moyens dont ils étaient dotés). Les archéologues parlent d'une période située entre - 10.000 à - 8.000. Étonnant que pour une période aussi reculée, on ait retrouvé Göbekli Tepe, mais rien de votre soit disant civilisation avancée...

 

 

 

 

Matthieu VIDAL

"La science n'avance qu'en reconnaissant ses erreurs" ... ha ... il n'y a plus de complot mené par Zahid Hawass ... on progresse .... Il ne resterait plus que des milliers de mauvais scientifiques qui sont incapables de trouver une civilisation à la technologie avancée ...

 

 

Joseph castellet

Bonjour Je reconnais volontiers que mes derniers commentaires ne sont pas dans le sujet de la découpe le transport et érection de gros blocs mégalithiques. Toutes mes excuses et merci de vos propres commentaires. Néanmoins pour revenir éventuellement sur le sujet, que pensez-vous de la réalité ou pas des blocs mégalithiques de 3000 tonnes révèles en Russie, des énormes blocs tailles mais non transportes au Yangshan en chine ou les énormes blocs sous des constructions récentes a Malte ou sur l'énorme et très ancienne pyramide de Gunung Padang. Je suppose que vous connaissez tout cela. Mais n'y a-t-il pas la matière a réflexion sur qui, quand et comment cela a pu être réalise? //www.youtube.com/watch?v=kngM_Pz20bw Giant Megaliths Found in Siberia Could Be Largest in the World //www.youtube.com/watch?v=mtGj1JNovlA The Enormous Ancient Megalithic Structures in Siberia That Most Don't Know About //www.youtube.com/watch?v=agYFLjN00dk The Enormous Megaliths Of Yangshan //www.youtube.com/watch?v=l0PuasSbqPw Impossibly Huge Megaliths That Show Signs of an Ancient Technology We Cant Explain //www.youtube.com/watch?v=dqrEkI0jxHs Massive Uncharted Ruins Below the Medieval Star Forts of Malta; the Megalithic Temples of Malta //www.youtube.com/watch?v=rA9PoCQ4_sY The Huge Ancient Pyramid at Gunung Padang is Getting Historians Worried

 

 

Matthieu VIDALil  

Haaa la Sibérie ... dernier espoir de trouver des zitis zanciens qui n'ont pas encore été débunkés .... Vous avez trouvé toutes les vidéos les plus crédibles qui soient là ... rien que les titres des vidéos et des chaînes YouTube nous assurent qu'on a affaire à de vrais scientifiques là ...

 


Léonard Becker

Joseph Castellet "Suer la vidéo Il s’agit de charges de 1t à 25 tonnes." Kof kof 250 tonnes par les italiens à la fin, et d'ailleurs gollum précise bien que c'est l'estimation BASSE, soit elles pèsent sans doutes bien plus. "Si les anciens ne nous ont pas attendus pour tirer des mégalithes cela voudrait dire qu’ils avaient une technologie non connue de nos jours et peut être en avance sur nos connaissances actuelles." Non faut arrêter de délirer. Déplacer une pierre ne requiert pas de grande technique, comme on le voit dans cette vidéo des techniques basiques/rustiques/primitives suffisent. L'homme a toujours eu la folie des grandeurs, à l'époque le monarque et encore plus la religion étaient d'une importance capitale, envers lequel il était justifié de bâtir des monuments titanesques à leur honneur, de plus il était beaucoup plus simple à l'époque de mettre en œuvre ces projets (main d'œuvre esclave, ou alors très peu payé par rapport à aujourd'hui, mais surtout une main d'œuvre nombreuse) "Ces technique n’existaient pas il y a 3000 ans et elles ne peuvent pas être considérées comme utilisées par toute civilisation qui a précédé le grecs et les romains." Ne prenez pas ces civilisations pour des abrutis, l'homme a toujours su se débrouiller.

 

Léonard Becker

Au fait vous savez comment tout ça à propos des "anciens"? On n'a jamais rien trouvé dessus, aucune personne sérieuse n'a ne serait-ce que théorisé leur existence passé. La vérité c'est que ce que vous affirmez est de l'ordre de la croyance et non de la connaissance, c'est une sorte de religion. Libre à vous d'y croire mais en revanche faire des affirmations ça non.